IFE Business

Avis d’expert – Secteur bancaire : point sur les nouvelles réglementations européennes

| 0 Commentaires

 

 

 

 

Grégory GUILMIN
Financial & Risk analyst
FAMILY PARTNERS

En attendant de le retrouver à l’occasion de formations en instruments et marchés financiers, M. Guilmin nous livre sa vision et son avis d’expert sur les nouvelles pratiques des réglementations européennes.

« La transparence de plus en plus élevée des pratiques financières va diminuer fortement les marges du secteur bancaire et, en conséquence, le nombre d’acteurs financiers en Europe. »

IFE by Abilways – Quelles sont les conséquences pratiques des nouvelles réglementations européennes ?

Les conséquences sont multiples et il me serait très compliqué de les détailler toutes. Néanmoins, je souhaite insister sur deux conséquences communes pour toutes les banques par rapport aux nouvelles réglementations européennes. La première est la transparence de plus en plus élevée des pratiques financières, ce qui ne va pas déplaire au client final. Néanmoins, je pense que cette transparence va diminuer fortement les marges du secteur bancaire et, en conséquence,  le nombre d’acteurs financiers en Europe. Seuls les acteurs avec les pratiques les plus transparentes et qui bénéficient d’une taille conséquente pourront subsister à l’avenir. La deuxième conséquence est la spécialisation de plus en plus élevée des experts du secteur financier qui n’auront peut être plus la vue générale de la réglementation bancaire mais uniquement une vue très détaillée de sous chapitre de la réglementation. De plus en plus de métiers liés à la compliance et à la gestion des risques sont entrain d’être créés, au grand désarroi des clients qui voient d’un très mauvais œil les règles de plus en plus restrictives des banques.

IFE by Abilways – La volonté de transparence du législateur européen n’impose-t-elle pas un barrage (insurmontable) pour les plus petits acteurs ?

Nombre des petits acteurs seront en effet voués à disparaître ou à être absorbés par des acteurs qui sont suffisamment grands pour engager des ressources humaines en vue de mettre sur pied les procédures requises par la réglementation. N’oublions pas que ces ressources humaines coûtent beaucoup d’argent et ne rapportent pas directement de nouveaux clients. C’est la raison pour laquelle je pense que la plupart des petits acteurs ne pourront pas s’aligner.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.